Blog económico

Archive for the ‘Seguros’ Category

La compagnie islamique syrienne d’assurance se lance sur le marché

Wednesday, September 9th, 2009

La compagnie islamique syrienne d’assurance a débuté son activité le lundi 7 septembre 2009. Fondée en 2007, cette société anonyme aux capitaux syriens et qataris vient s’ajouter aux treize compagnies déjà présentes sur le marché.

La compagnie islamique syrienne d’assurance entre dans le cadre d’un partenariat entre la Syrie et le Qatar. Fondée en 2007, cette société anonyme au capital d’ 1mdSP (un milliard de livres syriennes), rassemble en son sein plusieurs investisseurs en tant que personnes morales ou personnelles.

La partie syrienne participe à hauteur de 46% du capital de la compagnie. Parmi ses actionnaires, le Fonds d’investissement de l’Orient, l’établissement public d’assurance, la banque internationale islamique de Syrie, l’entreprise al-Chahba des électroniques, l’entreprise d’ingénierie et de commerce et d’autres petits investisseurs.

La partie qatarie, majoritaire, possède 54% du capital de la compagnie. Au nombre des actionnaires, on compte la Banque Internationale Islamique du Qatar, la Compagnie Islamique Qatarie d’Assurance, la Banque Nationale Islamique du Qatar ainsi qu’une holding.

Siège à Damas et staff syrien
Lors du lancement de la compagnie, lundi, le ministre des Finances syrien, Mohammad al-Hussein, a indiqué que les sociétés d’assurance de « takaful » (entraide) constituent un plus pour le marché de l’assurance en Syrie, puisqu’elles répondent aux besoins de nombreux clients.

Cette nouvelle compagnie d’assurance prendra ses quartiers dans le secteur d’Abou Roummané à Damas. Son directeur général Ali Nayyal a précisé que son équipe dirigeante était intégralement composée de cadres syriens.

A noter que treize compagnies d’assurance seulement opèrent sur le marché syrien, qui est encore en pleine expansion. L’une d’entre elles relève de l’Etablissement Public Syrien de l’Assurance, et procède de l’assurance solidaire.

Desde Econostrum

Le secteur des assurances en Tunisie : Positionnement du secteur dans la région MENA

Monday, September 22nd, 2008

Dans la région MENA, les Emirats Arabes Unis, le Maroc et l’Egypte accaparaient ensemble en 2006, 56,5% du marché, en termes de primes. La Tunisie contribue à hauteur de 5,7% dans le marché de l’assurance de la région MENA.

Pour ce qui est du taux de pénétration et en comparaison avec les autres pays de la région, la Tunisie se classe 4ème avec un taux de pénétration 2% et 2éme dans le Maghreb après le Maroc avec 2,9% et devant l’Algérie qui a un taux de pénétration de 0,5%.

La densité d’assurance

De façon similaire, la croissance de la production d’assurance (12,55%) étant plus élevée que celle de la population totale (1,3%), induit à une progression de la densité d’assurance (production d’assurance rapportée à la population totale).

Ainsi la densité est passée de 55 dinars par habitant en 2002 à 79,1 dinars par habitant en 2006, soit une augmentation moyenne annuelle de 9,5%. Cette prime moyenne par habitant n’a cessé de croître durant les trois dernières années. Elle comporte une part importante afférente à l’assurance automobile dont la prime moyenne par habitant est de 33,961 DT en 2006 contre 30,865 DT en 2005 et 27,953 DT en 2004.

Malgré cette évolution, le niveau de la densité des assurances en Tunisie reste très faible comparé à la moyenne mondiale qui est de 554,8 dollars. Par rapport aux pays développés, la Tunisie reste très éloignée puisque la moyenne des primes par habitant s’élève à 6 466,7$ en Grande Bretagne, 5 561,9$ en Suisse, 4 075,4 $ en France et 3 923,7$ aux Etats Unis. Même par rapport à d’autres économies émergentes la densité des assurances reste peu élevée en Tunisie, à titre d’exemple au Mexique (139 $), au Brésil (161$), en Turquie (89,2 $), et au Liban (181,5 $), etc…

Structure du marché de l’assurance en Tunisie

Le secteur des assurances est constitué de plusieurs personnes exerçant cette activité, qu’ils soient assureurs ou intermédiaires. Naturellement, ces catégories de personnes ne peuvent exercer que si elles remplissent certaines conditions et disposent de certaines spécificités, dont la plus importante est la forme juridique, c’est-à dire la qualité que revêtiront ces personnes, morales ou physiques, dans le marché des assurances.

En Tunisie, comme dans d’autres pays, les formes revêtues par ces personnes vis-à-vis des assureurs, sont généralement celles de sociétés ou mutuelles, contrairement aux intermédiaires qui peuvent exercer soit en tant que personne physique ou morale.

Les entreprises d’assurances : sociétés et mutuelles

Ces intervenants sont les éléments les plus efficients dans le secteur des assurances car ils sont les plus engagés par le contrat d’assurance.

En Tunisie, les 22 compagnies d’assurance qui existent sont réparties comme suit :

- 13 compagnies sont engagées dans des branches multiples

- 5 compagnies spécialisées : deux sont spécialisées en assurance vie, une en assurance exportation, une en assurance crédit et une en réassurance.

- 4 compagnies off-shore.

Les compagnies résidentes se répartissent en 15 sociétés anonymes, deux assurances mutuelles et une caisse mutuelle agricole.

Les entreprises privées dominent le secteur des assurances en Tunisie puisqu’elles ont réalisé, en 2006, environ 56% du chiffre d’affaires total contre 27% pour le public et 17% pour les mutuelles d’assurances.

Le secteur des assurances a cumulé, au 31 Décembre 2006, un chiffre d’affaires de 795,765 MDTN contre 707,021 MDTN au 31 décembre l’année précédente, soit une hausse de 12,55% contre seulement 10,8 % en 2005.

Les intermédiaires et experts en assurances

Le secteur des assurances, dans son ensemble, n’est pas seulement constitué de sociétés et de mutuelles, mais également d’intermédiaires d’assurances. Le rôle de ces intervenants acquiert une importance accrue car le développement des sociétés d’assurances et la bonne circulation des produits dépendent essentiellement de l’efficacité des intermédiaires et de leur compétence professionnelle.

On dénombre actuellement :

643 : agents d’assurances

57 : courtiers

31 : producteurs en assurances sur la vie

886 : experts en assurances et commissaires aux avaries

08 : experts actuaires

Les institutions de régulation et structures d’appui

Plusieurs institutions exercent dans le secteur des assurances en Tunisie comme instances de régulation ou de promotion.

La plus importante de ces institutions est sans aucun doute le Comité Général des Assurances (CGA), qui est une administration centrale émanant du Ministère des Finances. Ce comité a pour objectifs de protéger les droits des assurés et de sauvegarder les capacités des entreprises d’assurances et de réassurances à honorer leurs engagements. Il intervient dans le contrôle des entreprises d’assurances et de réassurances et des professions liées au secteur, dans le suivi de l’activité du secteur, dans l’étude de toutes les questions d’ordre juridique et technique se rapportant aux opérations d’assurances et de réassurances et préparation des textes y afférant, dans l’étude de toutes les questions relatives au développement et à l’organisation du secteur et enfin dans le suivi de l’activité du secteur des associations mutuelles (approbation des statuts et contrôle de l’activité).

La Fédération Tunisienne des Sociétés des Assurances (FTUSA), est un organisme chargé d’étudier et de défendre les intérêts économiques et sociaux de la profession.

Le Bureau Central de Tarification (BCT) dont le rôle est de fixer la prime ou la cotisation d’assurance moyennant laquelle l’entreprise d’assurances est tenue de couvrir la responsabilité civile de fait de l’usage du véhicule terrestre à moteur.

Le Bureau Unifié Automobile Tunisien (BUAT) : Association professionnelle entre les entreprises d’assurances agréées pour pratiquer l’assurance de la responsabilité civile du fait de l’usage des véhicules terrestres à moteur.

Source : MACsa
Desde Audinet Tunisie

. 2009 Medical Weblog adult downloads